Steve Jobs quitte le navire !

S.JOBS-1

STEVE JOBS A ANNONCÉ CE MERCREDI SA DÉMISSION DU POSTE DE PDG D’APPLE.

Le co-fondateur du groupe (avec Steve Wozniak), patron du géant de l’informatique aux Etats-Unis, l’homme de l’iPhone et de l’iPad… se retire pour raisons de santé. « J’ai toujours dit que si jamais je venais à ne plus être en mesure d’assumer mes fonctions et obligations en tant que directeur général d’Apple, je serais le premier à vous le faire savoir. Malheureusement, ce jour est arrivé». Il laisse donc sa place à Tim Cook, avec qui il travaille depuis une dizaine d’années, mais reste président du conseil d’administration de la marque à la pomme.

Après avoir travaillé pendant 2 ans chez Atari comme technicien, Steve Jobs et son associé, Steve Wozniak, créent le premier ordinateur Apple dans le garage de ses parents adoptifs… nous sommes alors en 1976 et Jobs a 21 ans.

Sa société est déjà un exemple de réussite. Elle a connu le succès grâce à l’Apple I et II, et le Macintosh lancé cette même année (1984). Introduite en bourse en 1980, Apple a fait de lui un jeune millionnaire.

C’est en 1986 que Steve Jobs rachète une division de Lucasfilm qui sera renommée Pixar. Par la suite, il est devenu actionnaire de Disney (depuis que ce dernier a racheté Pixar en 2006). Cette société a explosé grâce à la réussite dans les salles de cinéma de ses films d’animations tels que Toy Story, Le monde de Nemo, Ratatouille, Monstres & Cie.

Ce n’est qu’en 1997 que Steve Jobs signe son retour aux commandes d’Apple. Le groupe est alors en grande difficulté sur le marché des ordinateurs personnels. L’homme conseille déjà depuis plusieurs mois le président d’Apple Gil Amelio, mais provoque son départ. Il est alors nommé président-directeur général intérimaire. Il redeviendra PDG de plein droit en 2000.

Le retour des bénéfices et l’envol d’Apple en bourse correspond à la sortie du produit miracle, l’iPod. Ce baladeur MP3 va permettre à la société d’imposer son logiciel iTunes comme la première plate-forme de téléchargement de musique en ligne, mais aussi de vendre des millions de baladeurs.

D’une forte personnalité et d’un perfectionnisme poussé à l’extrême, Steve Jobs est réputé pour être aussi exigeant avec lui-même qu’avec ses collaborateurs… quitte à piquer de grosses colères ! Sur scène, Steve Jobs est un monstre sacré. Ses prises de parole sont extrêmement attendues et attirent un public international et survolté, avide de découvrir les dernières nouveautés du groupe. Le style de Steve Jobs a inspiré plusieurs livres et même d’autres entrepreneurs.

Après s’être attaqué aux baladeurs MP3 avec l’iPod, Apple bouleverse la téléphonie mobile en lançant l’iPhone en 2007. La simplicité d’utilisation du terminal pousse notamment l’usage de l’Internet mobile, jusqu’à présent très peu développé. La société, déjà très rentable grâce à l’iPod, tient alors son nouveau produit miracle. Lors de son dernier trimestre fiscal (Q3 2011), Apple a vendu 20,3 millions d’iPhone, pour près de 4 millions de Mac et 7,5 millions d’iPod.

Les consommateurs se sont vite rués sur l’iPhone, qui a véritablement lancé le marché des smartphones, ces téléphones modernes qui font appareil photo, surfent sur Internet, servent de GPS et de baladeur musical. Aujourd’hui, l’iPhone est devenu la référence en la matière à coté des BlackBerry et des téléphones sous Android.

En 2010, alors que ses soucis de santé sont sérieux, c’est un Steve Jobs très affaibli qui présente l’iPhone 4, la dernière version du téléphone d’Apple. Ce téléphone est aujourd’hui le produit le plus vendu par la marque, qui envisage désormais des déclinaisons à petit prix de ce modèle pour toucher un nouveau public,

La présentation de l’iPad 2, en mars 2011, a été une de ses dernières en tant que directeur général.

Début juin 2011, il a aussi présenté personnellement iCloud, les services de stockage par Internet d’Apple, et iOS 5.

L’iPad est considéré comme un beau succès, puisqu’il s’en est vendu plus de 14 millions en 2010, et 9,2 millions au cours du dernier trimestre fiscal d’Apple.

Steve Jobs est considéré comme l’un des pionniers de la micro-informatique pour avoir introduit l’ordinateur dans les foyers (bien avant l’avènement de l’IBM PC), puis pris conscience du potentiel du couple interface graphique / souris à la suite d’une visite au Palo Alto Research Center de Xerox. Cette idée mènera à la commercialisation par la société Apple Computer du Macintosh, le premier ordinateur grand public profitant de ces innovations.

Qu’on le considère comme un génie, un dictateur ou un agaçant mégalomane, Steve Jobs est la première rock star du hi-tech. Son annonce de retrait en tant que PDG d’Apple, bien qu’attendue, sonne comme une triste nouvelle pour tous les fans de la Pomme à travers le monde.

Post to Twitter Post to Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>